l'empire du milieu de rien

...............................Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches........................ (Pierre Desproges)

05 janvier 2010

La gabelle médicale bachelosienne

391_bachelot_labos

Fervente partisante de la réforme sauce libérale de la sécu,nous expliquant que le déficit artificiel déja entretenue par tous les valets des labos et des lobbys pharmaco-politique depuis 25 ans était une catastrophe pour le pays,v'la t y pas que l'infirmière en chef du gouvernement claque quelques milliards d'euros pour nous sauver du Virus.

Et oui,à l'image du connétable Woerth récemment muet sur le déficit budgétaire,Roselyne B. qui ne trouvait pas il y a seulement quelques semaines de mots assez dur pour faire payer aux salariés et autres les dérives du système français nous a expliqué, qu'il fallait à tout prix mettre des masques,bouffer des anti-viraux et se faire piquer.A tout prix.Et là on comprend le sens profond de l'expression.

Mais finalement peu importe la somme engagée.Qu'a t elle de plus choquante face à la précarisation de milliers de salariés déja pris à la gorge durant l'année 2009 ? 

Des chiffres,encore des chiffres,ils nous gavent de chiffres.Chiffres que les dits socialistes de l'assemblée veulent vérifier.Le roulement à bille sur lequel est montée la girouette de la rue de Solférino n'a décidemment pas besoin d'être huilé.Il en effet bien tard.Le Temps d'un soi-disant représentant de gauche n'est pas non plus le même que pour  son électeur.Pourtant,ce n'est pas faute de montre,du moins dans l'Essonne.Je suis d'ailleurs curieux de savoir combien d'entre eux mangent aussi la gamelle des labos tant leur vélocité à faire circuler l'info sur Roselyne et son passé professionnel pharmaceutique a été grande.A chaque jour suffit sa peine.

Mais le plus beau dans tout ça est quand même le 'courage' et la 'détermination' de l'amatrice de rugbymen sous la douche à se répandre ce jour à coup de communiqué nous annonçant que ces mêmes labos ne seraient pas payés pour une commande effectuée.

Soit je ne connais plus l'ambiance des Conditions Générales de Vente (hihiihi) liées à un tel contrat, soit elle nous en remet une couche dans le foutage de pomme.N'importe quelle commande dans la vraie vie est accompagné sinon d'un acompte ,tout au moins d'une clause libératoire représentant un pourcentage de la facture globale.

Mais c'était sans compter sur la volonté politique de Roselyne qui a su imposer à ces méchants fabricants de vaccins son amour des finances publiques et de la défense du budget.

Sainte Roselyne,priez pour nous.

Quelle <<Indulgence>> papale a été négocié tout là-haut pour qu'elle puisse faire une telle annonce ?

Ou laquelle n'a pas encore été négociee quand on sait que le propre de ces urluberlus en poste est d'agir et parler avant de réfléchir.

Que vont encore coûter ces tractations grippales aux gentils contribuables à qui on taxe ses indémnités maladies pour les supprimer ensuite à la faveur d'un contrôle de sécu privée ?

Mais tous nos ptits amis qui sont censer travailler pour le bien être de tous peuvent se rassurer :

des élections approchent et leurs chers électeurs vont aller voter ; peu importe pour qui,le gâteau circule de main en main,c'est ça paraît il l'alternance démocratique.

 

Z€laST

Posté par zelast à 16:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Béni soit

    Pascale Pascaliero qui dans une des émissions de Là bas si j'y suis a directement interpellé la Roselyne sur son passé à bosser pour des laboratoires... Détail qui se trouvait sur son CV lorsqu'elle était parlementaire et plus signifié sur son CV depuis qu'elle est ministre de la santé.

    C'est bon quand les journalistes font leur boulot putain

    Posté par Bazarboy, 06 janvier 2010 à 10:57

Poster un commentaire