l'empire du milieu de rien

...............................Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches........................ (Pierre Desproges)

06 septembre 2010

7 septembre 2010 -RETRAITES : RIEN N’EST A NEGOCIER, TOUT EST A INVENTER !

communiqué fédé Anarchiste

 

4048138138_34668e2dee

Ce qu’ont compris celles et ceux qui ont défilé et fait grève tant le 15 que le 24 juin 2010, ce qu’ils ont refusé d’admettre, c’est que le projet Sarko-Chérèque ne vise à rien d’autre que de nous imposer ce que nos anciens appelaient la « retraite des morts » : on se crève au boulot et on casse sa pipe … Il faut savoir que l’espérance de vie en bonne santé n’est que de 63 ans pour les hommes et 65 ans pour les femmes ! Le 5 mai 2008, sur France-Inter, à l’occasion du premier anniversaire de l’élection de son idole, Hortefeux justifiait la contre- réforme des retraites en expliquant qu’à l’immédiat après-guerre, le système des retraites versait une moyenne de sept années de pension, et qu’on en était désormais à vingt ! Le capitalisme est contenu tout entier dans ces propos cyniques : un individu n’a le droit de vivre que s’il est productif, malheur à lui s’il ne l’est plus !

Face à la barbarie capitaliste, les anarchistes choisissent de se battre non pour atténuer à la marge la servitude du travail, mais pour abolir le salariat en faisant disparaître la propriété privée des moyens de production et de distribution qui engendre le parasitisme des possédants et de l’Etat. La société à créer de toute urgence doit tout à la fois garantir la redistribution égalitaire des richesses produites, assurer la satisfaction des besoins matériels et intellectuels , mettre en place des solidarités tout au long de la vie et faire fonctionner des services publics. Tout l’inverse des plans de rigueur, d’austérité, d’ajustement structurel imposés par les pouvoirs tant de droite que de gauche ( socialistes en Grèce, Espagne, Portugal, conservateurs en France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne, la liste n’est pas limitative…). Qui peut croire un seul instant que, si nous balayons les affameurs qui ne vivent que pour le remboursement de leurs créances, l’activité économique de l’humanité n’est pas suffisante pour vivre dans une raisonnable aisance, loin de la gabegie et de la surconsommation ? N’en déplaise au gouvernement et au MEDEF, il n’existe pas de consensus autour du recul de l’âge à la retraite, personne n’en veut ! N’en déplaise aux social-démocrates politiques ( qui vont du PS à l’extrême gauche trotskiste), n’en déplaise aux réformistes syndicaux et autres partisans de la taxe Tobin, il n’existe pas de consensus pour une autre réforme, prétendument plus juste parce qu’elle demanderait une plus grande contribution au capital, personne n’en veut !

Désormais, la situation est claire : si nous ne faisons rien, le capitalisme entraînera la planète entière sur la pente du creusement des inégalités sociales ; la question, dès lors, est de savoir comment il faut agir. Pour la Fédération anarchiste, la riposte doit être proportionnée à la gravité des attaques. Faut-il attendre 2012 et le résultat des élections ? Le mal sera fait et ne sera jamais réparé. Faut-il défiler sagement à chaque journée d’action sous les regards goguenards du gouvernement et des patrons ? Nous ne gagnerons pas davantage qu’en 2003. Il n’y a pas de solution autre que l’expropriation des outils de production, des lieux de vie, pas d’autre perspective que de les gérer par nous-mêmes et pour nous-mêmes , pas d’autre moyen pour y parvenir que de s’organiser en rejoignant la Fédération anarchiste ! 

GREVE GENERALE EXPROPRIATRICE ET GESTIONNAIRE,REVOLUTION SOCIALE ET LIBERTAIRE !

Fédération anarchiste septembre 2010

http://www.federation-anarchiste.org

 

 

Posté par zelast à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire